Bout de vie: Octobre

Et voilà, un mois de fini. Des jours qui glissent à une vitesse folle et une loupiote qui grandit un peu plus!
loupiotewillow
Ce mois fut riche et beau, parfois remplis de haut et de bas mais n’est ce pas-là le quotidien de la vie?
Alors comme une petite envie de faire le point. Octobre ce fut:
1478148889353.jpg
– L’automne qui arrive. Cette saison magique et belle.
– Le calendrier de l’Havantlloween
– De longues balades en forêt, se perdre parmi les arbres qui rougissent…
– Nos premières châtaignes en famille.
– Des vacances travaillées pour ma femme.
– Sauter dans les flaques.
– Une peluche GoldWhale partie aux royaumes unis.
– La découverte d’une maison au foyer chaleureux.
– Reprise du bricolage (miniature pour Sylvanian)
– Du chemin un peu plus vers le zéro déchets.
– Et enfin en conclusion: Halloween. Cette fête si magique pourvu qu’on ait le bon regard.

Maintenant il faut se tourner sur la suite…sur Novembre. Un mois tout particulier (mon compte à rebours personnel) mais cette année sera un peu plus particulière, ma nièce qui grandit et un petit bout qu’on découvrira bientôt!

Et les projets à venir: des vacances à Londres, des concerts en décembre et en janvier. Je vous laisse sur cette dernière photo que j’adore
octobre.jpg

Advertisements

Week end gris clair

Il y a ces moments où tout semble basculer. Ou les plans prévus se font couler par la torpille. Ou les humeurs s’entrechoquent et rende un dimanche maussade.
On le sait pourtant que l’étape du dimanche suivit du lundi est dur à passer. Ce “cap de la  fin” qui nous empêche de profiter de ce jour. Oui le dimanche est à double tranchant, soit noir, soit blanc.

IMG_20160912_105027.jpg

Et puis on se met à rêver d’un dimanche gris clair. Ok parfois tu peux être gris foncer on t’en voudras pas. Le lundi matin a ce goût amer du week-end passé et de ce dimanche à la météo incertaine. Gris clair ? Gris foncé ? Alors on s’accroche…on se tiens à ces petits moments magique, certes parfois gâché mais bien présent, tant pis si ces moments n’ont duré que quelques secondes ! Alors on se force à positiver ! À penser…

Aux beaux moments à venir avec l’automne, notre halloween, qui nous ressource et n’a fait réaliser que ça fait neuf fois qu’on le fête. Neuf fois ça commence à faire long, bientôt une décennie elle m’a lancé, les yeux pleins d’étoiles. Oui, bientôt une décennie qu’on s’aime et pourtant ça me semble si court. Comme si cette année gâchée par la toxicité m’avait pris une partie de toi et me donnais envie d’en profiter encore plus aujourd’hui.

Et sa première fois. Notre toute petite, notre loupiote sur un (si grand) poney. À la fois intimidé, ravie. Apeuré mais qui a quand même décidé de se laisser conduire. Ce sourire si magique sur le dos de Cacahuète. Tu y retourneras mon mini bout…on le feras renaître ce sourire. Sourire que je retrouve chez ta maman quand elle aussi montera sur son cheval.

IMG_20160912_105357.jpg

Et puis les projets. Qui parfois prenne la tête mais me fait si souvent rêver. J’en ai besoin de rêver, je ne procrastine pas, je rêve.

Alors la météo de ce dimanche était peut-être orageux, peut-être parsemé d’éclairci et de pluie. Mais c’était notre dimanche à nous et ça je ne veux pas l’oublier !

img_20160912_105132

Vacance Bretonne

De retour de nos vacances j’avais envie de faire un petit point.

Je dis vacances mais pour certains ce pourrait juste être un week-end prolongé. Pas pour nous, pour ma femme et moi cette coupure c’était même symbolique.
vacbretagneNous avons réalisé qu’en huit ans nous n’étions jamais parti en vacance toute les deux. Pourquoi ? Parce que nous vivions avec un entourage toxique. Et on ne se rends compte des dégâts causés que lorsqu’on brise l’emprise.

Alors oui nous sommes parties. Avec la liberté pour nous ! Et même si ce ne fut pas de tout repos car partir avec un enfant de deux ans c’est accepter les tempêtes émotionnelles*, ce fut magique.

Nous sommes partis dans notre Bretagne. Un refuge pour nous deux… On l’aime cette bretagne, ce pays qui respire le folklore et l’eau iodée. Un de nos rêves serait même d’aller y habiter, on verras ce que l’avenir nous resserve en attendant on lui consacre un voyage par an !

IMG_20160816_183912.jpg

Même si nous sommes partis dans une ville que nous connaissions -Saint-Brieuc en l’occurrence- et que du coup nous ne quittions pas une certaine zone de confort. Ces vacance ont marqué notre première location de petite maison. Nos premiers marchés, nos premières découvertes culinaires (qu’il FAUT que je reproduise!) et bien sur de longues balades à profiter de la mer.

IMG_20160819_020144.jpgLes “Boreks” une spécialité turc, un pain nan avec de la feta et des oignons
(mais plus subtils niveau du gout)

Des petits moments de vie en vrac, parce que ce blog est comme un album souvenir a feuilleter…
vacbretagne2

-Et dans des décors de bord de mer, une citrouille. La magie de la Bretagne. De la magie tu ne t’y attends pas.
– Cette maison en bord de falaise, perdue dans les arbres
– Nourrir chaque matin “l’abeille” (qui se trouvait à être une fourmi)
– Notre petit gite, un petit air de bord de plage
– Aimer la mer et la plage, mais pas trop le sable sous les pieds
– faune et flore locale.
– Jeter des galets et rire quand l’eau éclabousse
–  S’endormir épuisé bercer par la mer….

Au revoir notre Bretagne, au plaisir de vite te revoir…
vacbretagne1

*Si vous vous interrogez sur les tempêtes émotionnelles je vous invite a allez lire ce très bon article

Bout de vie: Ballade en vélo jour 1!

Et bien nous voilà lancés dans la course ! Un moment que nous projetions de faire du vélo. Notre ville fait une offre de prêt longue durée de vélo et on s’est dit que pour se lancer cette formule pouvait nous convenir (peu onéreux, vélo en parfait état…) notre but étant dans trois mois d’avoir économisé pour :

1) s’acheter nos vélos et tout l’équipement qui va avec (nécessaire de crevaison, pompe, sacoches, siège enfant, panier pour les courses 😉
2) Se passer autant que possible de la voiture !
3) S’être assez remis en forme pour pouvoir faire de longues balades voir des vacances en vélo à Amsterdam ?
Alors nous voilà avec nos deux beaux vélos. Une loupiote installée a l’arrière.
On n’a pas encore pu prendre les casques (peut-être le but de notre balade de demain). Et on se lance !

velo

Les vélos sont bien, mais TRES lourd ! Presque un peu trop…le guidon tangue, le gabarit est énorme bref il nous faut quelques coups de pédale avant de trouver le juste équilibre !
On part donc pour une balade de fin de journée, nous comptons aller jusqu’au futur travail de ma femme, histoire de faire le trajet qu’elle fera quatre fois par jour ET

velo1

La panne au bout de dix minutes
Mon super vélo sedégonfle:) avec une loupiote trépignante (« élo, élo! ») et moi couper en plein élan ! On ne se démoralise pas et on réagit : on déplace Loupiote sur le vélo de ma femme et elles continuent la balade sans moi. L’occasion de ramasser en chemin un petit bouquet.

Et en pleine ballade bucolique (ou plutôt moi qui joue à Tetris pour rentrer le vélo dans le local) coup de fil : Loupiote est tombé (avec le vélo) par terre !

Bonce premier jour de vélo en compagnie de Murphy était pas mal mais, va falloir qu’on inverse la tendance parce qu’a ce rythme on n’est pas prête de pédaler !

Bilan :
un vélo a l’atelier ! Casque de rigueur dès demain !
On va pouvoir passer cet été dehors sans avoir à utiliser le tram ou la voiture !
On a hate de s’acheter nos vélos car ceux la sont définitivement trop lourds et la béquille trop courte.
On va essayer de se dégoter une galerie pour la voiture histoire d’aller pédaler en forêt

Édit : Casque anti-bobo acheté (tu m’étonnes!) et on fond devant sa grosse tête ! (remarquez la « neuneu » assorti au casque…la classe!)

velo3

Et petite parenthèse éducation bienveillante:
si le mot adultisme ne vous dit rien je vous engage a aller le taper sur Google mais en gros par respect pour l’enfant on IMPOSE rien qui ne soit pas primordial! Là le casque c’est une question de sécurité DONC obliger. Mais entre imposer et le faire avec respect pour l’individu il y a un gouffre. Comment faire? Parce que vous vous en doutez une loupiote de deux ans ça va pas forcément en avoir envie (du moins pas plus de cinq minutes)

Option 1: “ben…elle n’as pas le choix non? Après tout c’est moi l’adulte alors elle fera ce que je veux!”:
Adultisme power !!!! Je souhaite au parent que le jour où il sera grabataire et incapable de faire les choses seul(e) personne ne viennent d’un coup lui mettre un objet contraignant contre son gré!

Option 2: on se pose, on lui explique à quoi sert le casque:”si le vélo tombe, il va protéger ta tête, c’est un casque pour empêcher les bobos sur la tête”
Je crois qu’il est important de dire “si le vélo tombe” et non pas “si tu tombes” parce qu’a cet âge-là les enfants croit tout ce que l’adulte dit donc si maman dit que je vais tomber…je vais tomber!

On essaye au maximum de rendre l’enfant acteur: le choix est moins subit.
“tu mets le casque tout(e) seul(e) où c’est moi?”. On peut aussi apporter un petit miroir pour que l’enfant voit le casque sur sa tête.
velo2
On a aussi accompagné la séance d’un livre sur les transports où (bien sur) les personnages portent des casques pour faire du vélo, de la moto, du scooter…
Mais enfin et surtout on porte SOI MÊME un casque! Il faut rester cohérent entre ses actes et sa parole: comment peut-on vouloir imposer quelque chose si soi-même on ne le fait pas. L’enfant auras bien plus de facilité à l’accepter si le parent le fait aussi (et dans sa tête on évite le raccourci: si papa/maman n’a pas de casque si le vélo tombe il aurait un bobo)

Retour de Brocante 1

Un week-end chargé. Le samedi brocante en solo avec Loupiote: la découverte de trésors, notamment un ÉNORME cadeau pour ma comparse à TROIS francs six sous (comme on dit! )

Du coup, motivé le dimanche matin par un réveil (très!)matinal ma femme a proposé une brocante.

À savoir: j’ai TOUJOURS voulu faire la brocante a l’aube, au petit matin, là où il paraît qu’on fait les meilleures trouvailles parce que les bonnes affaires ne sont pas partie! Alors j’ai sauté de joie…nous voici à 8 heures a la brocante!
On va de trouvaille en trouvaille…certaines choses indispensable, d’autres…tout aussi indispensable bien sur! Et surtout: beaucoup de cadeaux pour les deux ans! Ça tombe bien c’est dans vingt jours!

Une photo de notre butin:
retourchine
-Une poussette: censer être un cadeau sauf qu’on s’est faite griller comme des débutantes (tant mieux, ça l’a motivée toute la brocante de nous suivre avec)
-Une tortue pouf qui nous as fait de l’oeil.
-Trois t-shirts, deux jupes et deux pantalons en 3 et 4 ans.
-Un puzzle DJeco super-mignon!
-Deux livres un peu abimé “la ferme” et “les camions”
-3 Sylvanians que possédait ma comparse enfant.
– Un lit et une poupée timiny
-Une pelleteuse Ikea
-Une pomme (comme les pommes glaçons) MMulticolore. Alors oui on a craqué!
-Un livre sur les champignons
– Des glaces parapluie!
Ne figure pas sur la photo: 8 bocaux, un tapis musical, un escargot à remonter…

Budget: 18 euros

Bon…il nous manque encore quelque chose, notre “graal” du moment, ce magnifique petit bocal “le parfait” avec des oies:
$_57.JPG
Si vous le voyez passer, pensez a moi !

Bout de vie: 22 mois !

loupiote4.gif
22 mois… toute une vie pour toi… Toute une vie qui basculait pour nous… Tu es avec nous depuis si peu de temps et tu as pris une place immense dans nos cœurs et nos vies !

22 mois de rires et de pleurs… De câlins et de bisous parfois fugaces, parfois plus long. Tes petits « non »francs qui résonnent dans la maison et qui depuis peu s’accompagnent de Oui.
Te courir après pour une couche et te courir après exaspérer puis amusé…
Tes petits sourcils froncés qui semblent observer la vie et comme si tu savais déjà que parfois elle n’est pas drôle. Te consoler, te voir nous consoler.

Rires toutes les trois en faisant semblant de se battre ou parce que tu fais semblant de rire.
Parfois se faire la tête parce qu’on ne comprend pas que ta vie est si intense qu’elle ne peut pas comprendre les horaires et les contraintes.
Nos nuits de plus en plus en pointillées
pelemele22mois.gif
Te voir de mieux en mieux, apercevoir qui tu es, qui tu deviens.

Ton chapeau que tu réclames en te tapotant la tête. Parler par des mots ou par des signes. Tes « Cocos » qui veulent dire moto et les « us » pour Bus. Ta complicité avec ton chat !
Faire semblant de ne pas te voir piquer nos téléphones pour en faire « cacher » dans ton coin comme une adolescente. Se demander à quoi tu ressembleras ados.
Comprendre que tu comprends.

Voir que tu grandis et attrapes la vie a pleine mains.
loupiote1